" StéréoSound "

L'algorithmie du Son … pour de Belles Émotions !

photo-figurine-Dr-Bunsen

Qui est "StéréoSound" ?

J’ai commencé à mettre les mains dans le "Son" début des années 80. Ce qui m’a permis de "bien" connaître les savoirs et la mutation des pratiques, l’évolution des équipements et les différentes Qualité / Style de Mixage-Mastering en fonction des époques et des Cultures.

Pour illustrer ce parcours sur le plan technologique, j’ai donc baigné dans La LAMPE audio, La BANDE magnétique, la K7 audio, Le VINYL, la naissance du NUMÉRIQUE, le CD, le DAT, MP3-AAC-ALAC …,puis le remplacement des racks de processeurs audio électroniques lourd et encombrant par de simples PLUG-INS audio !

J’ai également — tout au long de ces années et avec les technologies propres de chaque époque — accompagné des artistes pour la réalisation de leurs maquettes, leurs singles, leurs projets, en réalisant les Enregistrement, les Mixages et le Mastering ( … et parfois de la "grosse" sonorisation ! ).

vu-mètre-audio-numérique

Évolutions … et Qualité

Formé "à l’analogique" (… et donc au fer-à-souder), totalement partisan de la souplesse et de la précision du "numérique", je suis un intime convaincu que ces 2 mondes sont complémentaires et ne peuvent que mieux servir les rêves des artistes, si l’on réalise le mariage optimal du CONTENANT et du CONTENU.

Par CONTENANT : je fais référence à toutes les étapes techniques d'enregistrement audio, mixage et masterisation qui vont permettre la reproduction, diffusion et partage d'une œuvre musicale à un auditeur, dans un espace temps différent (à l'opposé du Concert)

Par CONTENU : je fais référence à l'oeuvre musicale, créée et interprétée par des artistes, dans le but de communiquer un message et/ou de connecter avec nos émotions.

rack-processeurs-audio

Évolution = Satisfaction ?

Par contre, en qualité d’auditeur d’œuvres musicales, je constate depuis plusieurs année une forme de régression qualitative du CONTENANT … au grand détriment de l'œuvre artistique, de l'artiste … et de l'auditeur final, amateur de musique.

Selon moi, c’est plus un problème de MÉTHODES et SAVOIR-FAIRE mis en œuvre … que de qualité et performance des MATÉRIELS utilisés.

Force est de constater que si je devais "mixer" et "masteriser" conformément aux "bonnes-manières-de-faire" largement communi-quées sur les forums, YouTube et autres Blogs, … je n’arriverais pas du tout au son qui me plait … et qui plait aux artistes de toute génération qui sont "amoureux du bon son" !

Pour s’en rendre compte … il faut "COMPARER" !

Parlons-en !