Logo-Carbon13-Tech-and-soul

L'incidence sonore de la limitation des Peaks

LIMITATION DES PEAKS : EFFICACITÉ & IMPACT (Ex : Tutu - Warner Bros.)

Si la limitation des Peaks permet de remonter le niveau moyen par rapport au niveau maximal encodable (0 dBFS), elle n'apporte pratiquement rien à la l'oeuvre, ce qui est souvent le but recherché.

graph-audio-levels

Haut : signal audio Tutu 1986 / Bas : signal audio Tutu 2015 avec RMS identique

Pour mieux appréhender et visualiser l'effet de ce traitement, il est possible — moyennant quelques manipulations du signal — de visualiser, quantifier et écouter la DIFFÉRENCE, c'est-à-dire les parties de signal qui ont été "retirées" (ou limitées), par soustraction entre le signal Source et le signal Limité.

graph-audio-levels

Signal Différence (L/R) entre le Master de 1986 et le Remastering Warner Bros. 2015 (simulation)

L'amputation d'une partie des Peaks (de 7 dB dans notre exemple) génère obligatoirement une distorsion Harmonique, qui rend le signal plus "agressif" (H3) ou plus mélodique (H2).

Exemple dans le graphe ci-dessous, le limiteur utilisé pour cet essai génère beaucoup d'harmoniques H3 en dessous de 1000 Hz, et très peu au dessus de 2000 Hz.

On notera que la qualité du limiteur utilisé et son taux de coloration harmonique impaire dépend du prestaire de Mastering.

graph-H2-H3-levels

Ex : Valeurs des Harmoniques 2 et 3 (H2, H3) - selon la fréquence - pour une limitation de 7 dB